Assurance auto à partir de 45€ /mois *
Souscrire en ligne
Conseils / Actus
assurance jeune conducteur sam alcool

Les Jeunes conducteurs, l’alcool et Sam, le capitaine de soirée

Actualités

Publié le 08/01/2015

Les associations Prévention routière et Assureurs Prévention ont mené en avril dernier une étude auprès de jeunes conducteurs (18 – 24 ans) sur le thème de l’alcool et de la désignation d’un conducteur responsable : SAM.

La capitaine de soirée SAM

SAM c’est le terme utilisé pour désigner le capitaine de soirée, c’est-à-dire celui qui s’engage à ne pas boire pour pouvoir prendre le volant et raccompagner ses camarades. Initié par les associations Prévention routière et Assureurs Prévention, le concept de capitaine de soirée s’est développé en 2000. Ce n’est qu’à partir de 2005, que les pouvoirs publics créent le personnage SAM avec le slogan « SAM, celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas ».

Cette étude a montré que « plus de 8 jeunes interrogés sur 10 déclarent avoir recours au principe du conducteur désigné» ce qui est rassurant. Cependant l’étude montre aussi que les prises de risques individuelles persistes chez les jeunes conducteurs : « près d’un jeune sur trois estime avoir déjà conduit en ayant dépassé le seuil légal de 0.5g/l d’alcool dans le sang ».

Les chiffres sur les jeunes conducteurs

  • 4 garçons sur 10 déclarent avoir recours à un conducteur désigné, contre 6 filles sur 10.
  • 2/3 des jeunes conducteurs déclarent qu’être SAM signifie « NE PAS BOIRE DU TOUT ».
  • 4 jeunes conducteurs sur 10 déclarent ne jamais conduire après avoir bu.
  • 1 jeune conducteur sur 3 déclare avoir déjà conduit en ayant dépassé le seuil légal, et 2/3 de ces jeunes conducteurs n’ont jamais été contrôlés.
  • 37 % des jeunes interrogés déclarent qu’une soirée réussie est une soirée avec de l’alcool, et presque la moitié déclare que ne pas boire est mal perçu.
  • 1 accident mortel sur 3 est causé par l’alcool, dont plus de la moitié les nuits de weekend.

La règlementation de l'alcool au volant 

La taux d'alcoolémie

En France, le taux d’alcool limite autorisé est de 0.5g d’alcool par litre de sang soit 0.25 mg d’alcool par litre d’air expiré.

En générale le taux d’alcool maximal est atteint au bout d’une demi-heure après absorption à jeun ou 1 heure après absorption au cours d’un repas.

L’alcoolémie baisse en moyenne de 0.10 g à 0.15 g d’alcool par litre de sang en 1 heure, et aucun remède ne permet d’éliminer l’alcool plus rapidement.

L'alcool au volant : infraction ou délit 

Si vous êtes contrôlé au-delà du taux règlementaire, soit 0.5g d'alcool par litre de sang, vous commettez selon les cas une infraction ou un délit, les deux entrainant un retrait de 6 points sur le permis de conduire, soit le nombre total de points dont dispose un jeune conducteur.

Vous pouvez donc perdre directement votre permis en cas de conduite en état d’ivresse, et dans ce cas c’est un retour à la case départ et vous devrez repasser l’intégralité de l’examen (code et conduite).

source de l'étude ici