Assurance auto à partir de 45€ /mois *
Souscrire en ligne
Conseils / Actus
partage-de-la-route.jpg

Le partage de la route

Conseils

Publié le 16/10/2015

La route est un endroit où on y trouve des voitures, des vélos, des motos et des piétons. Il est donc nécessaire de suivre des règles afin de la partager correctement.

Les usagers de la route qui sont vulnérables 

  • Les piétons :

- Les enfants : ne voient pas la circulation à cause de leur petite taille et de leur champ visuel réduit. Ils apprécient mal les vitesses et les distances. Quand leur attention est prise par le jeu, ils oublient le monde extérieur.

- Les seniors :certaines personnes âgées ont un handicap qui rend plus difficile leurs déplacements (problèmes pour voir ou entendre les véhicules, difficultés à se déplacer…).

  • Les cyclistes : pas toujours visibles, les cyclistes représentent une population très vulnérable. L’état de la chaussée, les intempéries peuvent affecter leur conduite.
  • Les deux-roues motorisés : dans le flot de circulation, les deux-roues sont difficiles à percevoir à cause de leur taille et de leur rapidité d’approche. Leur capacité d’accélération rend encore plus difficile l’estimation de leur vitesse.

Comment les appréhender ?

  • Les piétons :

Les piétons sont des usagers extrêmement vulnérables en cas de collision. Les chances de survie d’un piéton lors d’un choc à 50 km/h sont de 20% contre 90% pour un choc à 30 km/h.

Imprévisibles, ils peuvent traverser soudainement, faire un écart, s’arrêter sur place, ou encore revenir en arrière.

- Respectez les limitations de vitesse, elles ne sont pas fixées de manière arbitraire, mais calculées pour protéger les différents usagers.  

- Laissez les piétons engagés terminer leur traversée avant de redémarrer. 

- Ne mettez pas les piétons en danger en changeant de direction sans leur céder le passage ou en passant trop près d’eux alors que le trottoir est étroit.

- Lorsqu’il pleut, qu’il neige, qu’il fait froid, les piétons se hâtent. Parapluies, lunettes mouillées… réduisent leur visibilité. Tenez-en compte, ils peuvent ne pas vous voir.

- Gardez un contact visuel avec le piéton. Si un piéton ne vous regarde pas ou ne vous a pas vu, il est fort probable qu’il ne tiendra pas compte de vous.

  • Les cyclistes :

Instables et surprenants, les cyclistes peuvent se faufiler partout, et surgir là où on ne les attend pas.

- Surveillez très régulièrement vos rétroviseurs lorsque vous êtes à l’arrêt dans une file, ainsi que vos angles morts avant de tourner.

- Avant de traverser une bande cyclable, respectez la priorité des cyclistes.

- N’ouvrez jamais votre portière sans avoir pris soin de vérifier votre environnement direct.

- Pensez à ne pas les gêner : ne vous arrêtez pas sur les bandes cyclables, elles leurs sont réservées.

- Gardez une distance de sécurité suffisante. Un espace latéral d’au moins 1 m est obligatoire en agglomération ; cet espace doit être d’au moins 1 m 50 hors agglomération. 

  • Les deux-roues motorisés :

N’oubliez pas qu’il est plus dangereux pour un deux-roues d’éviter une collision par un arrêt brusque ou une manœuvre d’évitement. Un freinage d’urgence en deux-roues entraîne souvent une chute.

- Laissez donc suffisamment d’espace pour les laisser passer.

- N’oubliez pas de regarder fréquemment dans les rétroviseurs.

- Avant de déboiter, vérifiez que vous n’êtes pas dépassé par un deux-roues.

- Tenez compte de l’angle mort et ne vous fiez pas uniquement à vos rétroviseurs.

 

®Codes Rousseau